Vivre sa passion : l’Ikigaï

ikigaï consultant independant

Qui ne s'est jamais posé la question « Quel est le sens de ma vie ? ». Les japonais ont trouvé une réponse avec le terme Ikigai et certaines études démontrent que cet Ikigai contribuerait largement à l’incroyable longévité des Japonais (leur record est de 50 centenaires pour 100.000 habitants).

D'après les Japonais tout le monde possède un Ikigai, que l'on pourrait traduire en français par raison d'être. Certains l'ont trouvé et s'épanouissent à ses côtés, d'autres le cherchent encore.

Nous ne pouvons pas uniquement attendre de notre travail qu’il nous permette de payer les factures. Quand on sait que sur une journée de 24h nous passons en moyenne 8h à travailler ... il est préférable que notre travail soit une source d'épanouissement. La route du bonheur dans notre vie passe nécessairement par le bonheur dans notre travail, donc pour être pleinement épanoui vous n’avez d’autre choix que de lier votre profession à votre Ikigai.

Et vous, quelle est la raison profonde pour laquelle vous vous levez le matin ?


Devenir consultant indépendant n'est pas le moyen rêvé pour devenir riche. Si vous décidez de créer une start-up révolutionnaire puis de la revendre, là vous avez des chances de faire fortune. En revanche, en vendant votre expertise avec des missions de conseil ou de formation, vous avez la possibilité de vous créer un style de vie qui vous convient sur le long terme.

 D'ailleurs la plupart des centenaires de l'île d'Okinawa, au Japon, ont une passion qu'ils exercent à longueur de journée, malgré leur âge avance : peinture, cuisine, ... là pourrait résider secret de la longévité. Exercer tout au long de sa vie un métier qui nous passionne.

 L'Ikigaï est aussi un état d'esprit car tous les métiers ont des tâches qui sont moins plaisantes. L'avantage d'être à son compte c'est que l'on peut décider d'en sous-traiter une partie. Pour les autres il suffit de les exprimer de manière positive plutôt que les subir de manière négative.

Vous avez peut-être déjà vécu cette situation dans vos expériences précédentes : construire des tableaux de bord sous Excel, consolider une base de donnée sous forme de tableaux croisés dynamiques ou de graphiques, rédiger un rapport ou une présentation PowerPoint, ... Bref vous démarrez une tâche qui à priori n'est pas passionnante, mais elle a tellement de sens pour vous, ou l'impact sur votre activité sera telle, que vous vous y lancez à corps perdu, sans voir le temps passer. Et bien lorsque vous aurez trouvé votre Ikigaï c'est le genre de situation que vous aurez à vivre assez souvent ! C'est d'ailleurs un bon indicateur pour vous assurer que vous l'ayez trouvé.

Lorsque je croise des solopreneurs ou des consultants indépendants qui démarrent une activité d'indépendant je me réjouis les entendre dire :
« je n'ai pas une minute à moi »
ou
« je ne vois pas le temps passer », car cela signifie qu'ils ont fait le bon choix. Ils sont sur le chemin de leur Ikigaï.

 Être passionné dans la réalisation d'une activité, ne plus tenir compte de son environnement, des personnes qui nous entourent, prendre du plaisir dans la réalisation d’une tache basique, … Au-delà de ces quelques effets secondaires, devenir indépendant vous permet de prendre en main votre parcours professionnel au gré des formations, des envies, des passions. C’est cumuler plusieurs employeurs / clients ou en changer régulièrement ; c’est faire varier son cadre de travail ; c’est allier travail, épanouissement personnel et professionnel, …

 Nicolas TRÜB démarre son livre « ma retraite à 29 ans » par cette phrase qui m’a marquée : « prendre sa retraite consiste à quitter son emploi et son patron pour consacrer le reste de sa vie à des activités que l’on a rêvé de faire, et à accepter pour cela de vivre avec des moyens financiers inférieurs ». En décidant de se mettre à son compte à l’âge de 29 ans il estime avoir démarré sa retraite.

 L'Ikigaï est donc une grande passion qui donne du sens à votre vie, vous apporte de la satisfaction et du bonheur. Recherchez bien au fond de vous et n'attendez pas la retraite pour vivre de vos passions.

 

Emmanuel

>