Le métier de consultant indépendant expliqué aux enfants

Difficile d’expliquer à un enfant, qui n’a pas conscience de ce qu’est une entreprise et comment elle fonctionne, ce qu’est le métier de consultant. Peut-être d’ailleurs vos enfants vous ont-ils posé la question et avez-vous trouvé une manière d’y répondre ? Pour ma part, je leur explique ce qu’est ce beau métier, à l’aide d’un conte que je vais partager avec vous.

Il était une fois dans une forêt, une fouine qui se baladait. Les animaux qui la voyaient passer étaient intrigués car ils n’avaient jamais vu de fouine dans le passé, mais ils en avaient souvent entendu parler, dans les histoires qu’on leur racontait. Or la vie dans cette forêt était bien triste, il ne se passait jamais rien d’extraordinaire, si bien que l’arrivée d’une fouine était un événement notoire. Tous les animaux étaient intrigués par l’arrivée de cet étrange animal et ils sortirent tous de chez eux pour rencontrer ce nouvel habitant.

- « Qui es-tu ? D’où viens-tu ? que viens-tu faire chez nous ? » demandaient, étonnés, les habitants de la forêt.

- « Chers amis, je suis ce que l’on appelle un consultant. J’ai visité de nombreuses forêt et celle-ci m’a l’air bien triste. Il existe de nombreuses forêts bien plus joyeuses que la vôtre. Je suis donc venu partager avec vous un secret, qui pourrait changer considérablement votre vie, êtes-vous intéressés ?

Les animaux se mirent tous à parler, en même temps, et l’ours qui avait une voix forte dit

- « On ne serait pas contre un peu de nouveauté par ici, mais peut-on faire confiance à une fouine ? »

- Le roi prit alors la parole : « Ma foi, moi je voudrais bien connaitre votre secret si il améliore la vie de cette forêt»

- La fouine leur répondit : « Je veux bien partager mon secret, mais avant cela je voudrais entendre chacun d’entre vous, sur ce qui pourrait rendre cette forêt plus joyeuse ».

 La fouine fut installée dans la clairière, au milieu de la forêt, et tous les animaux vinrent la rencontrer pour partager leurs bonnes idées. Dans chaque maison, dans chaque famille, tout le monde s’était mis à réfléchir et proposait des idées. Le castor proposa de construire un barrage pour dévier le cours de la rivière et éviter que la maison des souris ne soit inondée pendant l’automne. Le loup, qui avait toujours du mal à dormir pendant la pleine lune, décida qu’il hurlerait pour informer tous les habitant de la forêt les soirs où la lune serait ronde. Les poules proposèrent de garder une partie du grain qu’elles trouveraient afin de le planter et de le récolter pour les années suivantes. Le renard proposa bénévolement de surveiller les poussins dans le poulailler pendant ce temps … mais personne ne retint cette idée. Il y avait des petites et des grandes idées, des idées folles et des idées sérieuses. Bref, les idées affluaient de tous les côtés car chacun voulait aider à améliorer la vie de la forêt. Pendant ce temps, l’étrange animal posait beaucoup de questions pour comprendre chaque idée et il la prenait consciencieusement des notes. Tant et si bien que le consultant finit par remplir entièrement son cahier.

Les semaines passèrent jusqu’à ce que les habitants de la forêt n’eurent plus d’idée. On ne faisait plus la queue dans la clairière de la fouine, mais tous étaient très impatients de découvrir quelle était cette idée formidable que le consultant souhaitait apporter. Ils décidèrent donc de se réunir dans la clairière.

 Mais quand ils arrivèrent, la fouine était partie, laissant un mot sur un arbre « autre forêt avait grandement besoin de moi, j’ai dû partir précipitamment ».

Les animaux étaient choqués « il s’est joué de nous ce consultant » « quel charlatan » « la fouine nous a fait croire qu’elle nous aiderait ». Ils étaient très en colère.

 C’est la souris qui fit remarquer que la fouine était partie mais qu’elle avait laissé au pied de l’arbre son cahier de notes. Y étaient répertoriées chacune des idées des habitant de la forêt. Elle les avait si bien ordonnées, détaillées, classifiées, … que chaque idée paraissait brillante et facile à mettre en œuvre.

« Rassurez-vous dit le roi, nous n’avons plus besoin d’un consultant car ce sont nos idées et nous pouvons les mettre en œuvre maintenant ».

Les oiseaux mirent donc en place une « fête de la musique » pour annoncer l’arrivée de l’été, les sangliers rédigèrent un livre pour aider leurs collègues à choisir les champignons, les écureuils organisèrent un apéritif géant pour écouler les stocks de noisette à la fin de l’hiver, … Ainsi la vie des animaux devint plus belle et plus animée.

 Désormais dans la forêt on raconte toujours des histoires au sujet du consultant, non pas parce qu’il avait une idée de génie, mais parce qu’il avait aidé les habitant à réfléchir sur des projets pour changer leurs vies. On décida donc parler du consultant comme de la fouine qui éveillait la conscience. 

Voilà mon métier expliqué aux enfants, car comme le disait Galilée : « On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu'ils possèdent déjà tout ce qui est à apprendre».

Emmanuel

>